Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'homme affirme que les prostituées l'ont suivi jusqu'au commissariat de leur plein gré (cliché symbolique/archives).

KEYSTONE/EPA/BAGUS INDAHONO

(sda-ats)

La police russe a arrêté mercredi un ancien champion d'arts martiaux, qui entendait forcer une dizaine de prostituées à marcher, nues, dans les rues de Saint-Pétersbourg jusqu'au commissariat. Néonazi notoire, l'homme de 35 ans a déclaré la "guerre à la prostitution".

Selon l'agence de presse locale Rosbalt, le suspect, surnommé "le Tarzan rouge", a fait irruption dans un petit hôtel du centre de Saint-Pétersbourg qui faisait office de maison close. Avec ses acolytes, il a ensuite contraint douze femmes et un homme, client présumé, à les suivre jusqu'à un commissariat.

Des photographies sur les réseaux sociaux montrent une dizaine de femmes et un homme marcher nus dans le centre-ville sous la surveillance du prévenu.

Echappé d'un asile

Selon l'agence Rosbalt, lors de son interpellation, l'ancien champion d'arts martiaux a dit aux policiers ne pas avoir eu recours à la force pour contraindre les prostituées à le suivre nues. "Je voulais juste qu'elles défilent dans leur uniforme de travail", a-t-il dit.

Arrêté en 2010 en Russie après plusieurs braquages de points de vente de téléphones, il avait été placé dans un établissement psychiatrique, d'où il s'était échappé.

Il avait fui à Oslo où sa demande d'asile avait été rejetée. Il avait par ailleurs été condamné à huit mois de prison pour détention d'armes.

Extradé vers la Russie en 2011, il a purgé une peine de 5 ans de détention pour le braquage d'une boutique.

ATS