Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - La Russie s'est emportée contre les autorités américaines après l'annonce des arrestations d'espions russes présumés aux Etats-Unis. Elle a demandé des explications sur cet épisode digne de la Guerre froide, en plein contexte de relance des relations russo-américaines.
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a demandé des explications et ironisé sur le calendrier de l'annonce des arrestations de dix espions présumés, ces interpellations intervenant quelques jours seulement après une visite, jugée positive, aux Etats-Unis du président Dmitri Medvedev.
De son côté, le premier ministre Vladimir Poutine a dit espérer que l'affaire ne nuira pas aux relations russo-américaines.
Cinq des dix personnes arrêtées dimanche aux Etats-Unis dans le cadre de cette affaire ont comparu lundi à New York devant un juge fédéral qui a ordonné leur maintien en détention provisoire. Une onzième personne avait par ailleurs échappé au coup de filet.
Une source policière chypriote a ensuite annoncé mardi l'arrestation de ce suspect à l'aéroport de Larnaca, un Canadien recherché dans le cadre de l'affaire d'espionnage. Il a toutefois été remis en liberté contre le versement d'une caution de 26'500 euros en attendant son extradition.
Soupçonnés de faire partie d'un réseau d'espionnage, et, pour neuf d'entre eux, de blanchiment d'argent, les suspects risquent des peines comprises entre 5 et 25 ans de prison, selon un avocat.
Ces personnes, originaires pour la plupart de Russie, avaient pour objectif de "devenir suffisamment 'américanisées' afin qu'elles puissent recueillir des informations sur les Etats-Unis pour la Russie et recruter des sources qui font partie, ou sont capables d'infiltrer, les milieux dirigeants américains", précise l'acte d'accusation établi par le ministre de la Justice.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS