Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En vertu de l'état d'urgence imposé début février aux Maldives, les rassemblements y sont interdits (archives).

KEYSTONE/AP/MOHAMED SHARUHAAN

(sda-ats)

Les autorités des Maldives ont arrêté plus de 140 opposants après une grande manifestation a annoncé samedi l'opposition. Tout rassemblement est interdit en vertu de l'état d'urgence imposé début février par le président Abdulla Yameen.

Des milliers de personnes étaient descendues dans les rues de la capitale Malé vendredi soir. Elles avaient continué à manifester jusque dans les premières heures de samedi, demandant la fin de l'état d'urgence, précise un communiqué publié par l'opposition à Colombo, au Sri Lanka.

"Ignorant l'interdiction mise en place par le président et bravant les gaz poivré et gaz lacrymogène utilisés par la police et l'armée, aux premières heures de samedi, la manifestation rassemblait plusieurs milliers de personnes", déclare la communiqué. A la suite de cette démonstration, 141 opposants pro-démocratie, dont trois parlementaires, ont été arrêtés, la plus importante arrestation de masse depuis 2015, toujours selon l'opposition.

Opposition de plus en plus grande

La police maldivienne a confirmé samedi ces arrestations. Elle a indiqué que seules deux personnes avaient été relâchées pour l'instant. Elle a également confirmé l'usage de gaz poivré et lacrymogène pour disperser cette manifestation interdite.

Le président Yameen fait face à une opposition de plus en plus grande, aussi bien dans le petit archipel de l'océan Indien qu'a l'extérieur. De nombreux pays ont appelé à un retour à la démocratie.

M. Yameen avait déclaré l'état d'urgence, limitant notamment les pouvoirs de la justice et du parlement, après que la Cour Suprême eut annulé des condamnations criminelles contre des dirigeants de l'opposition.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS