Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police chinoise a arrêté cinq personnes après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant un jeune couple faisant l'amour dans une cabine d'essayage à Pékin, ont rapporté des médias d'Etat. Les protagonistes font partie des personnes interpellées.

Ils sont soupçonnés d'avoir filmé leurs ébats dans la cabine d'essayage d'un magasin Uniqlo de Sanlitun, quartier branché de la capitale. La courte séquence s'est répandue comme une traînée de poudre sur le réseau social Sina Weibo et le très populaire service de messagerie instantanée WeChat. De nombreux jeunes gens ont pris des selfies devant le magasin, certains mimant des positions sensuelles.

Le couple a été arrêté mercredi soir, selon des médias reprenant une information de la chaîne publique Beijing Television. "Cinq personnes ont été appréhendées par la police dont les protagonistes, un homme et une femme", a précisé la chaîne.

Publicité?

"L'enquête de police s'attache à répondre à deux questions: qui a publié cette vidéo de mauvais goût et était-ce une entreprise de publicité déguisée de la part de l'entreprise?", Uniqlo, la marque d'habillement japonaise, a poursuivi la chaîne.

L'Administration chinoise du cyberespace (CAC) a dénoncé cette semaine une vidéo "violant les valeurs fondamentales du socialisme" et réprimandé Sina et Tencent, les deux géants des réseaux sociaux chinois.

Uniqlo, le groupe d'habillement japonais, a de son côté publié un communiqué appelant sa clientèle à utiliser de façon appropriée ses cabines d'essayage. Uniqlo a également catégoriquement nié que la vidéo ait été tournée dans un objectif de promotion marketing.

Les autorités chinoises ont mis en place une censure perfectionnée de l'internet, qui est expurgé des sites politiquement sensibles, afin que ne puisse s'organiser de dissidence. Twitter, YouTube et Facebook sont bloqués dans le pays, ainsi que de nombreux sites d'information.

ATS