Toute l'actu en bref

Le président chinois était attendu par le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson.

KEYSTONE/AP/LYNNE SLADKY

(sda-ats)

Le président chinois Xi Jinping est arrivé jeudi en Floride. Il doit y rencontrer son homologue étasunien Donald Trump pour un premier sommet très attendu.

Le Boeing 747 d'Air China à bord duquel a voyagé le président chinois et sa délégation s'est posé vers 17h30 GMT (19h30 heure suisse) à l'aéroport de Palm Beach, en Floride, où l'attendait une garde militaire d'honneur en tenue d'apparat.

Des militaires tenaient les deux drapeaux, étasunien et chinois, de chaque côté du tapis rouge à la descente de Xi Jinping de l'avion présidentiel sous un ciel couvert.

Le président chinois était attendu par le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson. Les deux hommes ont échangé quelques mots avant que Xi Jinping n'entre dans son véhicule.

Entretiens vendredi

Donald Trump avait quitté Washington plus tôt dans la journée sous une pluie battante, peu après 12h30. Il recevra Xi Jinping dans sa résidence de Mar-a-Lago, à West Palm Beach.

Les présidents des deux premières puissances économiques mondiales doivent dîner ensemble jeudi soir, avant une série d'entretiens vendredi.

Peu d'éléments ont filtré sur le programme exact de cette rencontre. "Cela va être très intéressant, personne ne sait véritablement comment cela va se passer", a déclaré Donald Trump sur Fox News peu avant de quitter la Maison Blanche.

L'occasion de clarifier les idées

Le positionnement diplomatique du président américain face à la Chine, qu'il a vilipendée en campagne électorale pour ses pratiques commerciales, reste flou. Cette rencontre sera donc peut-être l'occasion pour Donald Trump de définir l'orientation de sa politique.

Selon des sources diplomatiques à Pékin, l'homme fort du régime communiste pourrait faire des concessions en matière de commerce et d'investissement, s'il obtient des garanties par lesquelles Washington renoncerait, pour l'heure, à un contrat d'armement avec Taïwan.

La Corée du Nord et son programme nucléaire devrait également être au coeur des conversations, Washington exhortant Pékin depuis plusieurs semaines à faire pression sur son turbulent voisin.

Pyongyang a tiré mercredi un missile balistique en mer du Japon, à la veille de ce sommet sino-américain.

ATS

 Toute l'actu en bref