Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Musée cantonal des Beaux-Arts et la Collection de l'Art brut à Lausanne consacrent cet été une vaste rétrospective aux créations d'Aloïse. Ils invitent à découvrir dès samedi 280 oeuvres de cette figure majeure de l'art brut, internée durant près de 50 ans.

Née à Lausanne, Aloïse Corbaz (1886-1964) a vécu dans un asile de 1918 à sa mort. Au départ couturière, puis gouvernante d'enfants à la cour de l'empereur allemand Guillaume II, à Potsdam, elle commence à écrire et à dessiner peu après son entrée à l'hôpital.

Au début, elle crée en cachette, utilisant de la mine de plomb et de l'encre. Puis le personnel médical et des visiteurs s'intéressent à son oeuvre et lui offrent du matériel, notamment des crayons de couleur, de la gouache et des craies grasses. Elle invente ses personnages aux grands yeux bleus sans prunelle.

Dans son histoire personnelle

Le Musée cantonal des Beaux-Arts propose une promenade dans l'univers de l'artiste au travers de 160 oeuvres. Le parcours, chronologique, conduit des premiers petits dessins au crayon noir des années 1920 aux grandes oeuvres lumineuses à la craie grasse des années 1950-60. Une salle est consacrée à ses célèbres rouleaux de plusieurs mètres, faits de papiers récupérés et cousus bout à bout.

L'exposition "Aloïse. Le ricochet solaire", à voir jusqu'au 26 août, montre l'évolution de l'artiste, dans son style, ses formats, ses techniques. Pour créer, Aloïse puise dans son histoire personnelle: son passé à Lausanne et à la cour de Postdam, la vie à l'asile, mais aussi ses références culturelles et l'actualité.

Fonds réuni par Dubuffet

La Collection de l'Art brut de son côté met l'accent sur le premier corpus d'oeuvres de l'artiste, réuni par Jean Dubuffet qui est à l'origine du concept même d'art brut.

Le musée présente jusqu'au 28 octobre 120 oeuvres issues de son fonds, constitué en grande partie d'oeuvres réunies par Dubuffet. Les visiteurs pourront aussi découvrir 27 cahiers dessinés, des écrits, des photographies et un film montrant l'artiste au travail.

ATS