Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Si le froid n'est pas du goût de tout le monde, les magasins ont eux des raisons de se réjouir des températures glaciales. Ils profitent d'une envolée des ventes pour les habits d'hiver et les accessoires permettant de faire face à la chute du mercure.

Chez Migros, la semaine passée a été "sensationnelle", a indiqué à l'ats la porte-parole Martina Bosshard. Qu'il s'agisse des gants, des bonnets ou des gratte-givres pour voitures, les ventes sont montées en flèche. De même, les clients frigorifiés s'arrachent les habits thermiques et les bottes d'hiver.

Les supermarchés du géant orange ne sont pas les seuls à profiter de cet engouement. Les affaires de sa filiale SportXX sont également "exceptionnelles", souligne Mme Bosshard, qui n'a toutefois pas souhaité donner de chiffres précis.

Ventes décuplées

Les données transmises par Coop permettent de se faire une idée plus précise de l'effet du froid sur les ventes. La demande pour certains articles a été décuplée, souligne la porte-parole Denise Stadler.

C'est notamment le cas du sel de déneigement, des pelles à neige et des gratte-givres, qui sont 10 fois plus vendus par rapport à la même semaine il y a un an. Les chaînes à neige sont elles 8 fois plus demandées et l'antigel 4 fois plus.

Pour les loisirs aussi

Les loisirs ne sont pas oubliés, les luges et les bobs se vendent également 4 fois mieux qu'il y a un an. Enfin, les clients se ruent sur tout ce qui permet de se protéger du froid et de se réchauffer. Les couvertures et coussins chauffants, les gants, bonnets, écharpes et collants se vendent trois fois mieux par rapport à une semaine hivernale habituelle.

Pour l'instant, cette demande accrue ne semble pas mettre en péril l'approvisionnement des magasins, assure Mme Crausaz. De même, chez Coop, le début de l'hiver ayant été relativement clément, les stocks sont encore élevés.

ATS