Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les chances sont faibles qu'un référendum soit lancé contre la dernière révision de la loi sur l'asile, en partie mise sous toit vendredi par les Chambres fédérales. Une majorité à gauche craint qu'une nouvelle campagne fasse le jeu de l'UDC, qui annonce le lancement d'une initiative de plus.

"Un référendum n'aurait pratiquement aucune chance de réussite", déclare le président du PS Christian Levrat dimanche dans une interview parue dans la presse dominicale. Selon le conseiller aux Etats fribourgeois, "nous offririons au contraire un espace à tous ceux qui veulent exploiter la question de l'asile sans y apporter de solutions".

"Un référendum serait une passe en or pour l'UDC et tout soutien serait dès lors une erreur", renchérit le socialiste.

Désescalade socialiste

Avec cette décision prise la semaine dernière par la présidence du parti, il ne s'agit en aucun cas de s'incliner devant l'UDC, se défend M. Levrat. La réforme contient plusieurs renforcements choquants, mais elle changera peu en réalité, frappant surtout au niveau symbolique, explique M. Levrat.

Il ne vaut pas la peine de s'épuiser à abattre une loi dont l'effet est limité à trois ans, déclare Christian Levrat.

Nouveau texte de l'UDC

Comme les Verts, le PS a une grande responsabilité dans ce nouveau droit d'urgence, dénonce Graziella de Coulon, coprésidente de Solidarité sans frontières. Avec les Jeunes socialistes et Verts ainsi que divers groupuscules comme "augenauf", Solidarité sans frontières tente tant bien que mal de réunir des forces afin de lancer le référendum.

L'UDC regrette que la dernière révision n'aille pas assez loin et prévoit de lancer une nouvelle initiative pour la durcir.

L''UDC poursuit trois objectifs avec ce nouveau texte qui pourrait être déposé peu avant les élections fédérales 2015: rendre plus efficace la procédure d'asile et réduire l'attractivité de la Suisse aux yeux des requérants potentiels ainsi que la criminalité, a dit dimanche le président du parti Toni Brunner.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS