Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'Office fédéral des migrations (ODM) mobilise un groupe de travail pour stopper les abus de demandes d'asile de ressortissants nigérians. Plus de 99% n'auraient pas la moindre chance d'obtenir l'asile en Suisse, selon le directeur de l'ODM Alard du Bois-Reymond.
"Ces personnes ne viennent pas en tant que réfugiés, mais pour faire des affaires", explique-t-il dans un entretien publié par la "NZZ am Sonntag". Selon le patron de l'ODM, une grande partie d'entre eux pratique ici des activités relatives à la petite criminalité et au trafic de drogue.
Pour renvoyer ces demandeurs d'asile déboutés plus rapidement au Nigeria, Alard du Bois-Reymond a mis en place une "task force" comprenant des représentants des cantons et de la Confédération. Celle-ci devra présenter d'ici l'été un paquet de mesures à mettre en oeuvre. L'accélération des procédures de renvois prendra toutefois un peu de temps.
Le chef de l'office s'est également exprimé quant à l'intégration des musulmans en Suisse. Sur les 350'000 qui résident en Suisse, quelque 10'000 sont très croyants. "C'est à ces derniers qu'il faut avant tout faire comprendre nos valeurs et nos lois en vigueur".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS