Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse tire les conséquences de la détérioration des droits de l'homme au Mali. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de biffer le pays de la liste des pays sûrs. Les Maliens demandant l'asile en Suisse auront donc de nouveau droit à un examen matériel de leur dossier.

Le Mali était considéré comme un Etat sûr depuis début 2007. Mais après plusieurs années de stabilité politique, le pays a connu un bouleversement majeur avec le putsch militaire qui a renversé ce printemps le gouvernement élu démocratiquement. Simultanément, le soulèvement d'une coalition de groupes islamistes et de rebelles touaregs a entraîné une scission du nord du pays.

Selon le Conseil fédéral, il est très peu probable que le Mali parvienne rapidement à retrouver un véritable ordre démocratique. Ses conclusions s'appuient sur des analyses de l'Office fédéral des migrations et du Département des affaires étrangères.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS