Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre de demandes d'asile est resté à un niveau élevé au 2e trimestre avec 7250 cas, en hausse de 1,8% par rapport au 1er trimestre. Il dépasse toutefois de 34,2% le nombre de requêtes déposées un an auparavant. Les centres d'accueil affichent tous complets.

Le principal pays de provenance est une nouvelle fois l'Erythrée avec 1275 demandes, a indiqué mercredi l'Office fédéral des migrations (ODM). Suivent le Nigeria avec 674 demandes et la Tunisie avec 611 demandes.

Durant le 2e trimestre, 3289 personnes ont quitté la Suisse par voie aérienne sous la surveillance des autorités, soit une augmentation de 43% par rapport à la même période de 2011, dont 1178 transférées dans un autre Etat Dublin. La majorité a été transférée vers l'Italie.

Centres d'accueil complets

Face à cet afflux, les centres d'accueil débordent. Plusieurs requérants d'asile hébergés dans un abri de la protection civile à Berne ont bruyamment dénoncé mercredi leurs conditions de vie. La tension est montée d'un cran lorsque la police est intervenue pour rétablir le calme.

L'un des requérants d'asile a expliqué que l'abri est trop exigu pour pouvoir y accueillir 160 personnes. La situation est surtout difficile pour la vingtaine d'enfants. La plupart des personnes demandent aussi à pouvoir elles-mêmes cuisiner. Autre grief, les nombreux contrôles effectués par la police dans le centre.

Centres Débordés

Le porte-parole de l'ODM Michael Glauser a expliqué mercredi qu'il existe des difficultés pour loger les requérants. "Nos cinq centres fédéraux sont pleins. Les centres dans les cantons sont pleins également et tout le monde cherche des places".

Outre le canton de Vaud, qui a dû ouvrir en urgence un abri de la protection civile vendredi pour faire face à l'arrivée de nouveaux requérants, la situation est particulièrement tendue dans les cantons de Zurich, des Grisons et en Argovie, a indiqué Michael Glauser.

Jusqu'en septembre, le Département fédéral de la défense (DDPS) doit mettre à disposition des places pour 2000 requérants. Actuellement, il a mis en service deux centres: à Tschorren, dans l'Oberland bernois, et Eigenthal (LU).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS