Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour faire face à l'afflux de requérants d'asile, l'Établissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM) va installer quatre bâtiments provisoires, pouvant contenir 120 personnes, à Ecublens. Il va également augmenter la capacité d'accueil des bâtiments qu'il possède.

L'EVAM hébergeait 4833 personnes à fin janvier, soit plus de 500 qu'un an auparavant. Le taux d'occupation des sept foyers de l'EVAM est de 112%. Il manque 600 places pour pouvoir fermer les abris de la protection civile (PC) et fonctionner avec un taux d'occupation de 85% dans les foyers, a précisé son directeur Pierre Imhof.

Face à l'urgence, six abris PC ont été ouverts: ceux de Lausanne, du Mont-sur-Lausanne, de Gland et d'Orbe ont été mis en place en 2011. Depuis le début de l'année, deux structures ont été organisées à Pully et à Begnins. D'autres pourraient suivre. L'abri de Nyon, ouvert en 2009, fermera ses portes fin février, conformément à la promesse faite par le canton à la commune.

Structures plus petites

"Nous avons tiré les enseignements du passé" pour les abris PC, a expliqué Philippe Leuba, conseiller d'Etat vaudois en charge du dossier. Les structures sont désormais plus petites. Elles abritent 50 à 60 personnes, contre 130 à Nyon.

Les abris PC sont fermés la journée, un programme d'occupation est organisé, le personnel d'encadrement a été renforcé. Seuls les hommes seuls relevant des accords de Dublin ou en fin de procédure y sont hébergés. "Tout se passe vraiment bien", s'est félicité M. Leuba, qui se dit toutefois conscient que "tout cela est fragile".

ATS