Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Neuchâtel Xamax échappe à la faillite.
Le juge neuchâtelois Bastien Sandoz a estimé que le club était solvable et rejeté la requête de mise en faillite sans procédure préalable, a annoncé le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers.
Dans son bref communiqué, le juge du Tribunal civil ne donne aucune explication pour étayer son jugement très attendu. Il précise juste que la motivation écrite de sa décision sera adressée aux parties dans les jours à venir.
Pour mémoire, l'avocat Ralph Isenegger avait exigé le prononcé de la faillite du club, sans poursuites préalables. Le Genevois, à titre d'intermédiaire, réclame une somme de 400'000 francs sur les 800'000 francs versés cet été à Young Boys pour le transfert de Freddy Mveng.
Sauvé de la catastrophe, Xamax a toutefois écopé d'une amende de 20'000 francs de la part de la commission de discipline de la Swiss Football League (SFL). En cause: le club neuchâtelois n'a que partiellement répondu à la demande d'informations de la SFL à la suite de la prise de pouvoir de Bulat Chagaev.
Xamax avait été dénoncé à la commission de discipline fin septembre. Le club risquait jusqu'à l'exclusion de l'Axpo Super League. Si la SFL n'est pas allée aussi loin, elle a toutefois décidé de punir les Neuchâtelois. "Il est patent que le club n'a pas respecté les dispositions du règlement sur l'octroi des licences", a justifié la SFL dans un communiqué.
La SFL réclamait notamment à Bulat Chagaev un budget actualisé pour la saison 2011/2012 et une garantie pour couvrir un éventuel déficit. Autant d'informations que l'homme d'affaires tchétchène n'a pas fourni à la Ligue.
La SFL note également qu'une deuxième procédure a été ouverte, Xamax n'ayant pas encore transmis une attestation de paiement pour les assurances sociales du mois d'août. De plus, une troisième procédure lui pend au nez, si le club ne confirme pas le règlement des salaires et des assurances sociales de septembre, ainsi que l'assurance accident pour le 3e trimestre. Xamax dispose de cinq jours pour s'exécuter.
Pour justifier ces retards, Bulat Chagaev explique depuis plusieurs semaines qu'il est possède bien l'argent nécessaire, mais que les banques lui bloquent constamment l'accès à ses fonds.

ATS