Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les délégués du Parti Evangélique (PEV), réunis samedi à Olten (SO), ont soutenu à une courte majorité la réintroduction du prix unique du livre. Ils ont en revanche recommandé à une large majorité le rejet de l'initiative de Travail.Suisse "Six semaines de vacances pour tous".

Les débats sur le prix unique du livre a donné lieu à des discussions nourries. Pour Marianne Streiff (BE), il en va de la compétitivité des maisons d'édition et libraires suisses par rapport aux grandes surfaces et leurs distributeurs. "Depuis la suppression du prix unique du livre en 2007, 13% des libraires en Suisse alémanique ont dû fermer leurs portes", a-t-elle rappelé dans un communiqué du PEV publié samedi.

Mais d'autres ont rétorqué que dans un Etat libéral, il fallait de très bonnes raisons pour réglementer un marché et que les consommateurs décidaient déjà aujourd'hui en consultant les prix sur Internet. Au vu de ces éléments, les délégués du PEV ont décidé par 54 voix contre 48 de soutenir le prix unique du livre.

Non au texte sur l'épargne-logement

Quant à l'initiative "Six semaines de vacances pour tous", si certains délégués la considèrent d'un bon oeil pour les familles, une majorité d'entre eux estiment toutefois que cela représenterait une charge trop lourde pour bon nombre de PME et pour l'administration publique. Ils ont ainsi recommandé le rejet de ce texte par 72 voix contre 29.

Concernant les autres objets soumis à votation le 11 mars, le PEV a déjà donné les consignes de vote suivantes: non à l'initiative sur l'épargne-logement, jugée inefficace et injuste, non au contre-projet à l'initiative sur les jeux d'argent, qui cimente le triple rôle des cantons, et oui à l'initiative sur les résidences secondaires pour en finir avec le mitage du territoire.

ATS