Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Union suisse des paysans (USP) a subi samedi une lourde défaite à Seedorf (UR). Les délégués de l'UDC ont rejeté la révision de loi sur les épizooties. Président de l'USP et du Conseil national, Hansjörg Walter (UDC/TG) n'a pas fait le poids face aux arguments de la base prônant la liberté.

Par 250 voix contre 89, l'assemblée a dit "non" à la révision de loi soumise au peuple le 25 novembre prochain. Sur 14 orateurs qui se sont exprimés sur le sujet, seuls trois ont soutenu le projet du Conseil fédéral, alors même qu'aucun député UDC aux Chambres fédérales n'avait refusé le texte lors du vote du parlement.

Montée à la tribune pour présenter les arguments des opposants, la Lucernoise Yvette Estermann a défendu avec succès le principe de la responsabilité individuelle face au "pouvoir de plus en plus centralisateur" de la Confédération. La conseillère nationale s'est aussi faite la porte-parole des Jeunes UDC qui avaient déjà rejeté le texte.

Contre le "diktat" de l'OMS

Elle a fait mouche en évoquant les résidus des vaccins d'animaux dans la chaîne alimentaire, le coût des programmes de prévention et le "danger" de voir l'Organisation mondiale de la santé imposer ses vues à la Suisse. Le loi révisée permet à Berne de signer plus facilement des accords internationaux en la matière. Des orateurs ont évoqué une loi "anti-libérale" et "anti-fédéraliste".

Hansjörg Walter a qualifié d'"infondées" les craintes des auteurs du référendum: "Il n'y aura pas de nouvelles vaccinations obligatoires ou d'autres contraintes dans ce sens". Et d'ajouter que les détenteurs d'animaux disposeront d'un droit de recours contre les décisions de l'Office fédéral vétérinaire (OFEV).

Contre la révision de la LAT

La révision de la loi sur l'aménagement du territoire (LAT) n'a pas non plus trouvé grâce aux yeux des délégués, même si elle protège les terres cultivables. L'assemblée a balayé le texte par 321 voix contre 31. Soumis au peuple le 3 mars 2013, il s'agit d'un contre-projet indirect à l'initiative "pour le paysage" que ses auteurs retireront en cas de "oui" à la révision de loi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS