Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Herisau - Le PLR recommande de rejeter l'initiative de l'UDC pour le renvoi des criminels étrangers soumise au peuple le 28 novembre. Les libéraux-radicaux, réunis samedi à Herisau, approuvent par contre le contre-projet du Parlement qu'ils ont contribué à élaborer.
Plus tôt dans la journée, le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz a pris congé des délégués du PLR. "C'est aujourd'hui que commence ma carrière post-fédérale. Je me réjouis des années à venir, car elles m'appartiendront, à moi et à ma famille", a-t-il déclaré.
Seuls 6 délégués ont approuvé l'initiative de l'UDC, alors que 195 s'y sont opposés. 204 ont dit "oui" au contre-projet. Un seul délégué l'a rejeté.
Pour le PLR, l'initiative UDC n'a que des défauts et contredit notamment l'accord de libre circulation des personnes passé avec l'UE. Celui-ci n'autorise les renvois qu'en cas de menace pour la sécurité publique.
Le contre-projet permettra un tour de vis et une politique d'expulsion uniformisée. Il évite les décisions arbitraires ou les violations des droits constitutionnel et international.
Les délégués du PLR ont donné leur mot d'ordre après un débat. Il opposait le conseiller national libéral-radical argovien Philipp Müller au conseiller national zurichois de l'UDC Hans Fehr et un représentant du PS.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS