Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Réunis à Frauenfeld, les délégués du PS ont voté une résolution pour la caisse maladie unique. Il s'agit de la solution pour des primes abordables, selon eux. Ils ont aussi critiqué le volte-face de l'UDC sur l'accord UBS, menaçant de le soumettre au référendum facultatif.
Critiquant un marché "devenu fou et des assureurs courant derrière les profits", les délégués ont souligné qu'une caisse maladie unique représentait la solution pour des primes abordables. Le système actuel de l'assurance maladie est responsable de la constante hausse des coûts, a souligné le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard.
Pour le PS, la caisse unique doit fonctionner sur le modèle de l'assurance accident SUVA. Les primes seraient en revanche différentes selon les cantons, comme c'est le cas aujourd'hui.
Le PS a par ailleurs décidé de s'engager aux côtés des syndicats pour l'introduction d'un salaire minimum. Les délégués du parti ont approuvé le lancement d'une initiative pour fixer le plus bas revenu à 22 francs l'heure, ce qui correspond à 3800 francs mensuels.
Pour le reste, les délégués ont catégoriquement rejeté la révision de l'assurance chômage soumise à votation fédérale le 26 septembre. De même, ils ont refusé la 11e révision de l'AVS et chargé leur direction de lancer le référendum contre cette réforme si le Parlement maintient son projet actuel.
En ouverture, la cheffe de groupe du parti socialiste Ursula Wyss avait attaqué les partis bourgeois. La droite veut apparemment faire passer l'accord UBS sans mesures d'accompagnement, a-t-elle lancé. Fustigeant la volonté des partis bourgeois d'empêcher une meilleure régulation du secteur financier, elle n'exclut pas de soumettre l'accord au référendum facultatif.
L'UDC, qui avait commencé par décrier le traité prévoyant la livraison aux autorités américaines des données bancaires de 4450 clients d'UBS soupçonnés d'avoir fraudé le fisc, a changé d'avis la semaine dernière. Mais pour ce qui est du référendum facultatif, le parti a rappelé samedi qu'il avait demandé un recours à cet instrument depuis le début de la discussion.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS