Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En France, les 577 sièges de députés à l'Assemblée nationale sont très convoités. Pas moins de 6591 personnes avaient déposé leur candidature vendredi au terme du délai imparti. La campagne débute lundi, les élections législatives se déroulant les 10 et 17 juin.

Ces candidatures ont été présentées dans 577 circonscriptions, a indiqué le ministère français de l'Intérieur. Le nombre de candidats au fauteuil de député régresse: 6591 cette fois, contre plus de 7600 en 2007 ou 8500 en 2002. Il pourrait encore diminuer car des candidats ne remplissant pas les conditions d'éligibilité peuvent être radiés ces prochains jours.

24 membres du gouvernement

Outre le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, député-maire sortant de Nantes, 24 membres du gouvernement sont candidats. Ils ne pourront conserver leur poste que s'ils sont élus, a affirmé le Premier ministre.

Son prédécesseur, l'UMP François Fillon sera candidat dans la 2e circonscription de Paris. Dans la 6e circonscription de la capitale, la nouvelle ministre du Logement et de l'Egalité des territoires Cécile Duflot (EELV) a toutes les chances d'être élue.

La tâche s'annonce ardue pour l'opposition au vu des résultats de la présidentielle, notamment pour Jean-François Copé à Meaux (Seine-et-Marne), Xavier Bertrand (Aisne) et Laurent Wauquiez (Haute-Loire).

Vague rose

Depuis que les élections législatives se tiennent dans la foulée de la présidentielle (2002), les Français ont toujours confirmé leur premier vote en donnant au président élu une majorité pour appliquer sa politique.

La droite espère un retournement de tendance. "Le pays n'est pas traversé par une vague rose", a relevé François Fillon au vu de l'écart réduit entre MM. Hollande et Sarkozy le 6 mai. L'UMP devra faire face à la concurrence du Front national de Marine Le Pen (17,9% à la présidentielle), qui présente des candidats partout sous l'appellation "Rassemblement bleu marine".

ATS