Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Quelque 2000 handicapés et leurs sympathisants, selon les organisateurs, ont manifesté samedi contre la 6e révision de l'assurance invalidité (AI) sur la place fédérale à Berne. Ils ont dénoncé une volonté de "faire des économies sur le dos des plus faibles".
Quelle insolence que de parler de réinsertion des personnes handicapées alors que nombre d'entre elles voudraient travailler, mais que le marché du travail n'a pas de place pour elles, s'est indignée la conseillère nationale Katharina Prelicz-Huber (Verts/ZH).
"Ça suffit", a tonné de son côté Peter Wehrli du Centre pour la vie autonome, reprenant le slogan imprimé sur les bannières brandies dans la foule. "Les prestations sont réduites, les rentes sont réduites, si nous ne faisons rien, cela ira toujours plus loin", a-t-il ajouté.
Les révisions de l'AI se succèdent à un "rythme incroyable", a pour sa part relevé la conseillère nationale Sylvia Schenker (PS/BS). Il faudrait déjà évaluer les mesures de réinsertion de la 5e révision, avant d'envisager de réintégrer dans le marché du travail 17'000 bénéficiaires de rentes dans le cadre de la 6e.
12'500 rentes suppriméesDans un premier temps, la 6e révision de l'AI prévoit de diminuer de moitié le déficit de l'assurance, en supprimant notamment quelque 12'5000 rentes déjà accordées. Une deuxième série de mesures devraient quant à elles permettre des économies de 800 millions par an jusqu'en 2028.
Une vingtaine d'association et partis ont participé à l'action, dont Procap, la Fédération suisse des aveugles et malvoyants, l'Union syndicale suisse, le Parti socialiste et les Verts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS