Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pas question d'attendre pour poursuivre les réformes de l'assurance invalidité, estime le Conseil des Etats. La 6e révision, qui doit encore recevoir l'aval du National, a été adoptée par 30 voix contre 9. Les rentiers actuels devraient échapper en partie aux économies.

La réforme devrait entraîner une réduction des dépenses de l'AI de 250 millions de francs par an entre 2015 et 2025, a précisé Alex Kuprecht (UDC/SZ) au nom de la commission. C'est 75 millions de moins que prévu par le Conseil fédéral.

La gauche a tenté en vain de renvoyer cette réforme précipitée, à ses yeux, puisque les comptes de l'AI sont désormais équilibrés. Avant de tailler encore dans les prestations, il faut évaluer les effets des précédentes révisions, a fait valoir Anita Fetz (PS/BS).

Hausse de la TVA

L'embellie financière n'est due qu'à la hausse temporaire de la TVA, a rétorqué Didier Burkhalter. A l'instar du conseiller fédéral, la majorité bourgeoise a exigé des efforts supplémentaires pour équilibrer les comptes à long terme.

La Chambre des cantons s'en est néanmoins prise à la mesure phare de la réforme; le remplacement des échelons de rentes par des rentes linéaires en vue d'inciter les bénéficiaires à travailler plus. Par 31 voix contre 12, elle a décidé d'épargner les bénéficiaires actuels qui ont moins de 55 ans.

Les largesses du Conseil des Etats se sont arrêtées là. La majorité s'est montrée encore plus stricte que le gouvernement dans le remboursement des frais de voyage, supprimant la prise en charge des frais de nourriture.

Rentes pour enfants

Les rentes complémentaires allouées aux rentiers ayant des enfants mineurs risquent en outre d'être réduites de 40 à 30%. Par 23 voix contre 19, la majorité n'a pas voulu adoucir cette économie de 120 millions de francs conspuée par la gauche.

Enfin, la majorité a accepté le mécanisme d'intervention qui s'enclenchera si les liquidités du fonds AI tombent sous le seuil de 40% des dépenses annuelles. Ainsi, le taux de cotisation pourrait augmenter de 0,1 point en cas de besoin.

ATS