Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le Département fédéral de l'intérieur (DFI) serre la vis en matière d'assurance maladie. A partir de 2011, certaines prestations ou appareils seront moins, voire plus du tout, remboursés, comme les lunettes et verres de contact. Le DFI a modifié vendredi des ordonnances en ce sens.
Ces mesures devraient permettre des économies annuelles de 40 millions de francs pour l'assurance obligatoire des soins, sur un total de 400 millions dans ce domaine, a expliqué le ministre de la santé Didier Burkhalter devant les médias à Berne.
L'assurance de base ne remboursera plus les verres de lunettes ni les lentilles de contact. Jusqu'à présent, elle versait au maximum 180 francs par année pour les enfants et les jeunes jusqu'à 18 ans, et la même somme mais pour cinq ans pour les adultes. Dans des cas d'affections ou maladies particulières, la somme remboursée pouvait être plus élevée.
Montants rabotés
Pour d'autres accessoires, les montants de remboursement maximaux ont été abaissés. Sont concernés les changes absorbants pour l'incontinence, les lecteurs de glycémie, les bandelettes de test ou certains types de pansements.
Le DFI se montre en revanche plus généreux avec les personnes obèses. Celles dont l'indice de masse corporelle est supérieur à 35 (contre 40 actuellement) pourront se faire rembourser les opérations visant à réduire le poids au moyen d'un anneau ou d'un pontage gastrique. Mais les patients devront avoir suivi un programme amaigrissant de deux ans n'ayant produit aucun effet.
En outre, le vaccin contre le papillomavirus humain des filles et des jeunes femmes sera désormais pris en charge jusqu'à l'âge de 26 ans, contre 20 actuellement. A condition que ce vaccin soit effectué dans le cadre d'un programme cantonal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS