Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Assurance maladie: mesures pour freiner la hausse des coûts biffées

Berne - Le Conseil national a enterré le "paquet Couchepin" visant à freiner la hausse des coûts dans l'assurance maladie. Pendant que Didier Burkhalter annonçait une nouvelle augmentation des primes, il a rejeté la révision de la LAMAl par 97 voix contre 76 et 19 abstentions.
L'opposition est venue de l'UDC et du PS, alors que les Verts se sont pour la plupart abstenus. Seuls les socialistes sont venus expliquer leur position à la tribune. Ce paquet est une illusion, il ne produira pas les effets escomptés, a critiqué le Valaisan Stéphane Rossini.
Et de dénoncer une réforme "unilatérale et antisociale": transfert des charges sur les patients, industrie pharmaceutique épargnée, pouvoir des assureurs renforcé. Selon le socialiste, il faudrait plutôt s'attaquer aux problèmes des médicaments et des réserves, renforcer les planifications hospitalière et de la médecine de pointe ainsi que créer un pool de risques élevés.
Concernant les médicaments, les chambres s'étaient ralliées à une solution peu contraignante. Le concept retenu impliquait qu'à propriétés égales pour le patient, un produit avantageux lui serait prescrit et remis.
Pour le reste, la révision n'a cessé de perdre en envergure depuis son lancement par Pascal Couchepin en mai 2009. Aucune des mesures n'aura finalement été déclarée urgente. Plusieurs des propositions de l'ancien ministre de la santé ont fini aux oubliettes.
Le Parlement a notamment rejeté l'introduction d'une taxe de 30 francs à payer à chaque consultation. Exit aussi les 200 millions supplémentaires en 2011 en faveur des réductions de primes ainsi que la compétence pour les cantons de régler l'activité des hôpitaux dans le domaine ambulatoire.
L'obligation pour les assureurs d'instaurer une permanence téléphonique, disponible gratuitement 24 heures sur 24, a également passé par pertes et profits.
Ce n'est pas la première fois qu'une révision de la LAMal échoue au Parlement après de longs débats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.