Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le constructeur britannique Aston Martin, connu pour ses voitures de sport pilotées par James Bond, prévoit d'entrer en Bourse pour lever entre 4 et 5 milliards de francs. Un SUV serait à l'étude (archives).

KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

(sda-ats)

Le constructeur de voitures de sport Aston Martin a annoncé lundi qu'il prévoyait de concrétiser son entrée en Bourse au mois d'octobre et de nommer une femme à la tête de son prochain conseil d'administration.

Fin août, le fabricant dont les bolides ont fait le bonheur de James Bond avait dévoilé les très grandes lignes de son introduction à la Bourse de Londres, qui pourrait valoriser l'entreprise entre 4 et 5 milliards de livres d'après la presse britannique (entre 5 et 6,3 milliards de francs).

Lundi, il a ajouté que cette entrée en Bourse, dont les conditions financières seront précisées autour du 20 septembre, devrait être concrétisée dès le mois d'octobre. Elle consistera en la vente d'actions de la part de ses principaux propriétaires, le fonds italien Investindustrial, les investisseurs koweïtiens d'Adeem Investments et la société d'investissement Primewagon.

Le constructeur allemand Daimler, qui possède 4,9% du capital, conservera en revanche toute sa part et s'est engagé à ne pas la céder pendant au moins un an après l'entrée d'Aston Martin sur le marché londonien.

Au total, au moins 25% du capital de l'entreprise sera placée à la Bourse de Londres, où l'action Aston Martin devrait être cotée parmi les principaux indices - au moins le FTSE 250 voire l'indice vedette FTSE 100.

Dans le même communiqué, le groupe a annoncé la composition de son prochain conseil d'administration, en vertu de la réglementation encadrant la direction des sociétés cotées.

Ce conseil sera présidé par Penny Hughes, une ancienne haute responsable de Coca-Cola qui a été membre de divers conseils d'administration de grandes entreprises, notamment au sein de la banque RBS dont elle a présidé le comité de rémunération de 2010 à juin dernier.

Un SUV Aston Martin

La nomination de Mme Hughes va permettre de quelque peu renforcer la représentation des femmes à la tête des grandes entreprises cotées, à la tête desquelles elles sont largement minoritaires.

L'actuel directeur général d'Aston Martin, Andy Palmer, sera lui aussi membre de ce nouveau conseil d'administration, au sein duquel seront représentés également Investindustrial, Adeem Investments et Primewagon.

Ex-bras droit de Carlos Ghosn chez Nissan, M. Palmer assure la direction exécutive du constructeur depuis 2014. Sous sa houlette, Aston Martin a lancé avec succès un nouveau modèle coupé DB11 et annoncé le développement d'un premier SUV ainsi que son passage aux technologies hybrides et électriques dans le courant de la prochaine décennie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS