Toute l'actu en bref

Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem (à droite) s'est entendu avec le ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos (à gauche).

KEYSTONE/AP/THIERRY MONASSE

(sda-ats)

Le gouvernement grec a accepté de légiférer dès aujourd'hui des mesures qui permettront de remplir les objectifs budgétaires fixés par ses créanciers européens. Cela permet ainsi d'avancer sur son plan de sauvetage, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Le ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos a indiqué aux institutions (représentant les créanciers) qu'il était d'accord pour pré-légiférer des mesures afin de remplir les objectifs", a précisé une source proche du dossier.

Après l'annonce de cette concession, selon une autre source proche, le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a annoncé le retour prochain des chefs de mission (représentant les institutions) à Athènes pour finaliser l'accord.

"Je suis très heureux avec ce résultat aujourd'hui", s'est félicité M. Dijssebloem, lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion - inhabituellement courte - des 19 grands argentiers de la zone euro.

A Athènes, les chefs de mission - représentant les créanciers de la Grèce, la zone euro et le FMI - "vont travailler avec les autorités grecques sur un paquet supplémentaire de réformes structurelles du système fiscal, du système des retraites et de la régulation du marché du travail", a ajouté M. Dijsselbloem, qui est également le ministre néerlandais des Finances.

ATS

 Toute l'actu en bref