Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Même fatiguée, Selina Büchel s'impose! En ouverture d'Athletissima à Lausanne, la St-Galloise a remporté le 800 m en 2'01''68, décrochant son dixième succès sur ses onze dernières courses.

Kariem Hussein a souffert sur 400 m haies.

Cinq jours après son record national à Paris (1'57''95), Büchel n'avait pas pleinement récupéré physiquement et mentalement. Elle a compensé par un positionnement tactique une nouvelle fois parfait: calée en troisième position, protégée du vent, elle a attendu la dernière ligne droite pour déborder ses rivales, devançant de quatre dixièmes l'Américaine Molly Ludlow (2'02''08).

"Je suis contente d'avoir gagné, mais ce n'était pas ma meilleure course. Il y avait du vent. Après Paris, c'était dur de rester concentrée, j'étais un peu fatiguée", a dit l'athlète du KTV Bütschwil.

La championne d'Europe en salle, qui éclate cette saison, prévoir encore de s'aligner à Lucerne, Bellinzone et Londres (Ligue de diamant) en juillet, pour préparer l'apothéose attendue aux Mondiaux de Pékin (22-30 août), où elle aura de solides atouts en main avec son 4e chrono mondial 2015.

Ce fut le seul podium suisse individuel de la soirée. Sur 400 m haies, Kariem Hussein a perdu le fil en fin de course. "Je n'avais pas le rythme sur les deux derniers obstacles", a déploré le champion d'Europe, très loin du compte avec ses 49''44 (6e), à près d'une seconde de son record. Le no 1 mondial Bershawn Jackson s'est imposé en 48''71.

Dans la même discipline, face à une adversité moins forte que pour Hussein, Lea Sprunger a pris la 4e place en 56''26, le deuxième chrono de sa jeune carrière de hurdleuse (elle disputait sa 4e course sur la distance). "J'étais moins bien dans le rythme qu'à La Chaux-de-Fonds (55''60 dimanche dans les Montagnes neuchâteloises, ndlr). J'espérais un meilleur chrono. D'un autre côté, je suis à nouveau proche des minima mondiaux et olympiques (56''20, des minima qu'elle a déjà en poche), relevait la Vaudoise, touchée par le soutien du public. La Danoise Sara Petersen a gagné en 55''01.

Sur 200 m, Mujinga Kambundji est partie comme l'éclair mais n'a pas tenu. Elle a fini 8e en 23''27, un chrono décevant.

ATS