Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après le triple attentat-suicide de vendredi, qui a fait 31 morts, l'aéroport de Labraq dans l'Est de la Libye, utilisé pour mener des raids contre des groupes islamistes, a été visé par des roquettes. Une réunion de dialogue sur l'avenir politique de la Libye doit se tenir la semaine prochaine au Maroc.

Les roquettes n'ont fait ni victime ni dégât, a indiqué le directeur de l'aéroport. "Des hommes armés ont visé dans la nuit de vendredi à samedi, avec quatre roquettes Grad, l'aéroport", a déclaré Abou Bakr Al-Abid. Il est situé à 50 km environ à l'ouest de Derna, le fief des groupes djihadistes, dont celui de l'Etat islamique (EI).

L'attaque est intervenue moins de 24 heures après des attentats-suicide ayant fait plus de 30 morts et des dizaines de blessés près de Derna.

Ces attentats ont été revendiqués par l'EI qui dit avoir agi en représailles à des raids aériens libyens et égyptiens menés cette semaine contre son fief de l'est libyen. Le Caire a mené ces frappes pour se venger de la décapitation des 21 coptes, dont la grande majorité étaient égyptiens.

C'est à partir de la base de Labraq que les forces aériennes loyales au général Khalifa Haftar ont mené des raids aériens contre des groupes islamistes. Depuis l'été dernier, l'aéroport a été à plusieurs reprises la cible de roquettes. C'est un des derniers aéroports fonctionnels en Libye après la fermeture de ceux de Tripoli et Benghazi, en raison des violences.

Nouvelle réunion de dialogue

Dans ce contexte, une nouvelle réunion de dialogue sur l'avenir politique de la Libye doit se tenir la semaine prochaine au Maroc, a-t-on appris vendredi auprès de députés impliqués dans les discussions. Elle aura lieu suite à l'invitation de la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul).

"Le groupe de la Commission du dialogue au Parlement a été invité", a déclaré Abou Bakr Beira, membre du Parlement reconnu par la communauté internationale basé dans l'est du pays. Selon lui, l'ONU a invité le Parlement élu ainsi que son rival, le Congrès général national (CGN), le Parlement sortant qui a été réactivé par la coalition de milices Fajr Libya.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS