Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Attaque contre un hôpital à Lahore, au moins 4 morts

Lahore - Des assaillants ont attaqué lundi soir à Lahore (est du Pakistan) un hôpital où sont soignées des victimes des attaques de vendredi contre deux mosquées d'une secte musulmane minoritaire. Au moins quatre personnes dont trois policiers ont été tués, selon un nouveau bilan de la police.
Les hommes armés sont arrivés et ont tiré sur l'entrée de l'hôpital Jinnah, a raconté à la presse l'un des médecins de l'établissement, le docteur Javed Akram. "Ils ont ouvert le feu à l'aveuglette devant la salle des urgences et l'unité de soins intensifs", a-t-il ajouté.
Au moins quatre personnes --trois policiers et une femme-- ont été tuées dans l'assaut, selon la police qui a revu à la baisse le bilan de 12 morts donné auparavant par le docteur Akram.
Les assaillants, inconnus et déguisés en policiers, se sont rapidement enfuis après l'arrivée de la police, parvenue sur les lieux peu après le début de la fusillade, selon plusieurs officiers. "L'opération est terminée", a ensuite déclaré un responsable policier local, Shafiq Gujar.
Selon le docteur Akram, au moins 30 ahmadis blessés dans les attaques de vendredi avaient été admis dans l'hôpital, tout comme l'un des auteurs présumés de ces attaques, soigné dans une chambre à part. "Il semble que les assaillants voulaient tuer ou libérer" ce dernier, a déclaré Shafiq Gujar.
Au moins 80 personnes avaient été tuées vendredi à Lahore dans les attaques simultanées par des kamikazes lourdement armés contre deux mosquées de la secte musulmane minoritaire des ahmadis. Les assaillants, équipés de vestes remplies d'explosifs, avaient ouvert le feu sur les fidèles au fusil d'assaut et lancé des grenades dans les deux lieux de culte en pleine prière du vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.