Toute l'actu en bref

Un important dispositif policier a été déployé sur les lieux de l'incident.

KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

(sda-ats)

Un homme a percuté volontairement en voiture un fourgon de la gendarmerie, lundi après-midi sur les Champs-Elysées à Paris. Pour le ministre de l'intérieur Gérard Collomb, il s'agit d'une "tentative d'attentat".

L'auteur de l'attaque est décédé, a ajouté M. Collomb. Des bonbonnes de gaz, une kalachnikov et des armes de poings ont été retrouvées dans la voiture, a-t-on appris de source policières.

Gérard Collomb a précisé lors d'un point de presse que de "l'explosif" avait également été retrouvé dans la voiture qui s'était embrasée lors de l'impact en milieu d'après-midi, sans faire de victime.

L'incident s'est produit peu avant 16h00 au niveau du rond-point de l'avenue des Champs-Elysées, ont indiqué des sources policières.

Enquête antiterroriste

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête. Un vaste périmètre de sécurité, autour d'une berline blanche, a été mis en place, la circulation a été bloquée par les autorités et la station de métro la plus proche a été fermée au public, a constaté l'AFP.

Il pourrait s'agir du deuxième attentat depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Une fois encore, les forces de l'ordre semblent avoir été visées, dans un lieu emblème de la capitale française.

Vague d'attaques

Cet incident intervient moins de deux semaines après l'attaque d'un policier sur le parvis de Notre-Dame par un homme armé d'un marteau qui, blessé et arrêté, a revendiqué être un "soldat" du groupe Etat islamique (EI).

Le 20 avril au soir, un policier a été assassiné sur les Champs-Elysées, juste avant le premier tour de la présidentielle française, après des attaques qui ont visé des militaires, sans les tuer, au musée du Louvre et à l'aéroport d'Orly.

Depuis janvier 2015, la France a subi une vague d'attentats djihadistes qui a fait au total 239 morts. Les dernières attaques ont visé tout particulièrement les forces de l'ordre.

ATS

 Toute l'actu en bref