Deux personnes arrêtées lors des attaques qui ont fait 50 morts dans des mosquées en Nouvelle-Zélande vendredi ne sont pas impliquées dans le massacre, a indiqué dimanche la police. L'attaque est attribuée à un partisan de l'extrême droite, âgé de 28 ans.

Un porte-parole de la police a déclaré que ces deux personnes avaient été interpellées par la police alors qu'elles étaient en possession d'armes, mais n'étaient pas directement impliquées dans les attaques.

"A ce stade, seule une personne a été inculpée en lien avec ces attaques", a dit le porte-parole, faisant référence à l'auteur du carnage. Le bilan des attaques est passé dimanche à 50 morts, a par ailleurs précisé la police.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.