Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Agé de 29 ans, l'homme est accusé d'avoir précipité son véhicule sur des cyclistes et des policiers aux abords du Parlement à Londres (archives).

KEYSTONE/EPA/WILL OLIVER

(sda-ats)

Le Britannique arrêté mardi à Londres après avoir commis ce qui semble être un attentat à la voiture bélier aux abords du Parlement a été inculpé samedi de de "tentative de meurtre", a annoncé la police. Trois personnes ont été blessées dans l'incident.

Agé de 29 ans, l'homme d'origine soudanaise, accusé d'avoir précipité son véhicule sur des cyclistes et des policiers, comparaîtra lundi devant le tribunal de première instance de Westminster, précise-t-elle dans un communiqué.

"En raison de la méthodologie, du lieu emblématique et du ciblage présumé de civils et de policiers, le CPS (Crown Prosecution Service) traite cette affaire comme un acte de terrorisme", ajoute Scotland Yard.

Selon la BBC, l'homme est arrivé en 2010 comme réfugié au Royaume-Uni, après avoir séjourné en Libye. Il y a poursuivi des études en sciences à Birmingham et obtenu la nationalité britannique. Il aurait également obtenu un permis de l'Autorité de l'industrie de sécurité (SIA) et travaillé comme garde de sécurité à Nottingham (centre).

Autre attaque en mars 2017

Cette attaque présente de nombreuses similitudes avec celle perpétrée en mars 2017 par un autre Britannique converti à l'islam, qui avait fait cinq morts et des dizaines de blessés. Ce dernier avait percuté des passants avec son véhicule avant de poignarder mortellement un policier devant le Parlement, un attentat revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS