Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un hommage a été organisé en présence d'officiels marocains, français et suisses, dans le centre de Marrakech, près de la place Jamâa El-Fna, à la mémoire des 17 victimes tuées dans l'attentat du café Argana le 28 avril 2011. Parmi elles, trois Suisses et huit Français avaient notamment perdu la vie.

L'ambassadeur suisse au Maroc, Bertrand Louis, en poste à Rabat, a participé à la cérémonie en présence des familles des victimes suisses, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), interrogé par l'ats. Le diplomate a exprimé la compassion et la solidarité des autorités suisses envers les victimes de l'attentat et leurs familles. Il a également remercié les autorités marocaines pour leur assistance et leur soutien aux victimes.

Des représentants des familles ont tour à tour "condamné la haine", appelé "à continuer la lutte contre cette barbarie", et exprimé "la douleur de leurs chers enfants". Ils ont également remercié le Maroc de son aide et de son soutien.

Victimes tessinoises

La cérémonie a commencé en milieu de matinée par la distribution de roses à l'assistance alors que la chanson "Imagine" de John Lennon était diffusée. Un monument dédié aux victimes a été inauguré et un olivier planté en signe de paix.

L'attentat du 28 avril 2011 avait été le premier à être perpétré au Maroc depuis 2003, portant un coup très dur au tourisme du royaume. Selon la police, une puce de téléphone portable découverte dans le café soufflé par l'explosion actionnée à distance a permis de remonter jusqu'à l'auteur de l'attentat.

Quatre touristes résidant au Tessin se trouvaient dans ce café au moment du drame. Deux jeunes hommes, un Suisse et un Portugais, avaient été tués sur le coup. Grièvement blessées, deux jeunes femmes avaient été héliportées en Suisse. L'une d'elles avait succombé à ses blessures dans un hôpital de Zurich.

ATS