Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Attentat manqué à New York: les talibans pakistanais revendiquent

New York - Un véhicule piégé contenant des matériaux explosifs a été retrouvé samedi soir en plein New York. Il a été neutralisé sans dommages, mais aurait pu provoquer "un événement très meurtrier", selon le maire de la ville. L'opération a été revendiquée par les talibans pakistanais.
La vidéo diffusée sur YouTube affirme que cette tentative d'attaque à la voiture piégée a été menée en guise de représailles après des attaques de drones américains au Pakistan et la mort de deux dirigeants d'Al-Qaïda en Irak, tués récemment dans une opération, rapporte le centre de surveillance des sites islamistes SITE.
La voiture piégée a été laissée à 18H30 samedi soir au coin de Broadway et de la 45e rue, dans le quartier touristique bondé de Times Square.
Le véhicule suspect, garé moteur allumé et clignotants à l'orange, a commencé à dégager de la fumée blanche. Un vendeur de maillots également ancien de la guerre du Vietnam a alors alerté la police, qui a fait évacuer des théâtres et des hôtels.
Le maire de New York, Michael Bloomberg, a souligné le côté "amateur" de l'engin incendiaire qui était composé de trois bonbonnes de propane, deux bidons d'essence de 5 gallons (19 litres chacun), des fils électriques, des feux d'artifice, ainsi que deux réveils, selon la police. Le dispositif n'a à priori pas fonctionné comme prévu.
La police dispose d'un téléphone rouge pour toute personne ayant des informations et les policiers vont décortiquer les images des caméras de sécurité, nombreuses dans les environs.
La police new-yorkaise amasse rapidement des indices. Les autorités ont notamment trouvé des empreintes digitales dans la voiture. Il y avait également "des indices sur les réservoirs, le propane à l'intérieur" du véhicule.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.