Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une personne armée a été arrêtée jeudi après avoir lancé deux grenades - qui n'ont pas explosé - contre des policiers en faction devant un palais ottoman à Istanbul, a déclaré le chef de police de ville, Selami Altinok. Le palais abrite aussi les bureaux du président Recep Tayyip Erdogan.

Le responsable de la police a exclu un attentat contre le chef de l'Etat islamo-conservateur, indiquant que cette "attaque", perpétrée par un individu "membre d'une organisation terroriste", visait les policiers en faction devant le palais impérial de Dolmabahçe, site touristique situé sur la rive européenne de la mégapole.

"Deux grenades à main qu'il a lancées contre les policiers en faction n'ont pas explosé. Il a été rapidement maîtrisé", a-t-il dit aux journalistes sur les lieux de l'incident, soulignant qu'il n'y avait pas eu de blessés.

"Organisation terroriste connue"

L'homme est membre d'une "organisation terroriste connue" et a purgé une peine de prison, a indiqué M. Altinok, sans dévoiler son identité ni son obédience politique. L'assaillant a été immédiatement maîtrisé et menotté par des policiers en tenue de cérémonie rouge devant le palais, a précisé la chaîne d'information CNN-Türk.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS