Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 35 personnes ont été tuées et 69 blessées mardi dans un attentat perpétré sur un marché du nord-ouest du Pakistan, bastion des talibans et d'autres groupes rebelles. Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière dans le pays depuis septembre dernier.

Le bilan des morts pourrait encore monter, car "onze des blessés sont dans un état critique", a déclaré un responsable de l'administration locale. "Il s'agit selon les premières informations d'une bombe dissimulée dans un minibus", a indiqué le chef de l'administration locale, ajoutant que la cible de l'attaque restait inconnue à ce stade.

Le district de Khyber abrite plusieurs mouvements rebelles, plus ou moins liés aux talibans, lesquels dénoncent notamment l'alliance stratégique du gouvernement d'Islamabad avec les Etats-Unis.

500 attentats en cinq ans

Khyber, qui abrite également divers groupes mafieux, est l'un des points de passage des convois de ravitaillement des forces de l'OTAN en Afghanistan, un trafic bloqué depuis plus d'un mois par le Pakistan en représailles d'une erreur de l'alliance qui a tué 24 soldats pakistanais fin novembre.

Nombre d'attentats ont été revendiqués par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), qui a fait allégeance à Al-Qaïda et a décrété le jihad à Islamabad à l'été 2007 pour son soutien à Washington. Depuis, plus de 500 attentats ont tué plus de 4700 personnes dans tout le pays.

ATS