La confusion règne dimanche à Fribourg dans les opérations de comptage du 2e tour de l'élection au Conseil des Etats. Un problème informatique, doublé d'erreurs de calcul, créé une attente insoutenable entre la PLR Johanna Gapany et le PDC Beat Vonlanthen.

Le PS sortant Christian Levrat apparaît plus serein dans la mesure où il arrivait en tête assez nettement après le dépouillement de 132 des 137 communes du canton de Fribourg. Le cumul des résultats a suivi un cours rapide et normal de midi à 13h15, avant qu'un blocage n'intervienne.

"Les résultats sont justes en l'état, mais incomplets", a indiqué aux journalistes la chancelière de l'Etat de Fribourg Danielle Gagnaux-Morel. "Le problème informatique est en cours de résolution", a-t-elle précisé, sans pouvoir donner le temps qu'allait prendre la résolution du problème.

Attente pénible

L'attente commence à prendre des proportions pénibles, ont fait savoir les responsables des trois partis présents au bâtiment Miséricorde de l'Université de Fribourg. On s'interrogeait sur l'origine de la panne, sachant que le 2e tour oppose seulement trois candidats, dont il faut simplement compter les suffrages.

En l'état, le 2e tour au Conseil des Etats voit le PDC sortant Beat Vonlanthen perdre son fauteuil de sénateur au profit de la PLR Johanna Gapany. Le PS Christian Levrat est davantage serein, même si pour l'heure il est impossible de dire quand le suspense prendra fin. Les informations font défaut.

La situation implique une tension pénible à subir tant pour Johanna Gapany et que pour Beat Vonlanthen, qui sont au coude-à-coude. D'ailleurs, il est déjà question de déposer des recours au sein des états-majors du PLR et du PDC, venant du parti qui verra son champion arrivé troisième.

D'ailleurs, aucun des trois candidats n'a encore fait le déplacement de l'Université de Fribourg. Tous attendent dans leurs quartiers généraux, dans des cafés en ville pour le PS et le PLR.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.