Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Soldats afghan gardant une base militaire après l'attaque de vendredi^.

KEYSTONE/AP/MIRWAIS NAJAND

(sda-ats)

Le bilan de l'attaque lancée vendredi contre une base de l'armée afghane par des insurgés taliban s'est alourdi à au moins 140 soldats tués, a-t-on appris samedi auprès de responsables locaux. Des dizaines de militaires ont également été blessés.

Ce bilan est susceptible de s'alourdir encore, a prévenu un responsable des autorités à Mazar-i-Sharif, chef-lieu de la province de Balkh, dans le nord de l'Afghanistan, où s'est déroulée l'attaque. Une source militaire locale a elle évoqué jusqu'à 150 morts.

Selon cette source, les victimes étaient "de jeunes recrues venues pour s'entraîner, qui arrivaient des provinces du Badakhshan et de Takhar" dans le nord-est du pays.

Si le bilan est confirmé, il ferait de cette attaque la plus meurtrière conduite en Afghanistan, contre des civils ou des militaires.

Une dizaine d'assaillants

Le dernier bilan de source militaire américaine, vendredi soir, faisait état de "plus de 50 soldats" afghans tués dans cet assaut conduit par une dizaine de talibans lourdement armés, plus de cinq heures durant.

Selon le ministère de la défense, sept des assaillants ont été tués par les forces armées, deux ont déclenché leurs charges explosives et un a été arrêté.

Après la prière

Les membres du commando taliban avaient revêtu des uniformes militaires. Ils ont frappé dans la base de Mazar-i-Sharif alors que des soldats sortaient d'une mosquée après les prières du vendredi.

Pour pénétrer dans le périmètre de la base, ils ont déclaré aux hommes en faction qu'ils transportaient des blessés et avaient besoin d'entrer d'urgence.

Acte de représailles

Dans un communiqué publié samedi, Zabihullah Mujahid, porte-parole des taliban, a déclaré que cette attaque était un acte de représailles à la mort de plusieurs dirigeants du mouvement islamiste dans le nord du pays.

Des militaires étrangers sont basés à Mazar-i-Sharif, notamment des militaires allemands. Selon un porte-parole du commandement opérationnel allemand, aucun militaire allemand n'a été touché.

La base abrite le QG du 209e corps d'armée de l'armée nationale afghane, chargé de la plus grande partie du nord de l'Afghanistan.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS