Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon l'antenne régionale du ministère russe des Affaires intérieures, le bus est tombé en panne alors qu'il traversait un passage à niveau, dont un feu rouge interdisait pourtant la traversée. Un train venant de Saint-Pétersbourg et à destination de Nijni-Novgorod l'a alors percuté de plein fouet.

Keystone/EPA/RUSSIAN EMERGENCIES MINISTRY HANDOUT HANDOUT

(sda-ats)

Au moins 16 personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi dans la collision entre un bus et un train dans la région de Vladimir, à 110 km à l'est de Moscou,. Le bus est tombé en panne alors qu'il traversait un passage à niveau.

Après avoir fait état de 19 morts parmi les passagers du car, le Comité d'enquête russe a corrigé son bilan à 16 morts dont un enfant. Les services de santé avaient également évoqué 19 morts. "Les autres passagers, parmi lesquels plusieurs mineurs, ont été hospitalisés", a précisé le Comité d'enquête, qui a ouvert une enquête pour infraction aux règles encadrant le transport de passagers.

Selon l'antenne régionale du ministère des Affaires intérieures, le bus est tombé en panne dans la localité de Pokrov alors qu'il traversait un passage à niveau, dont un feu rouge interdisait pourtant la traversée. Un train venant de Saint-Pétersbourg et à destination de Nijni-Novgorod l'a alors percuté à 03h29 (02h29 suisse) vendredi, selon la même source.

Immatriculé au Kazakhstan

Le car était immatriculé au Kazakhstan, selon une porte-parole du ministère russe des Situations d'urgence interrogée par la télévision russe. Au moins 37 personnes ont été blessées, a indiqué le ministère dans un communiqué.

"Il n'y a pas de victimes parmi les passagers du train", a indiqué l'antenne régionale, publiant des images montrant une carcasse de bus éventrée près d'une voie ferrée. Le ministère kazakh des Affaires étrangères a précisé que les deux chauffeurs, dont l'un a été tué, étaient de nationalité kazakhe. "Il y avait 55 citoyens ouzbeks dans le bus", a-t-il affirmé à l'agence Interfax.

Les accidents de bus sont courants en Russie. Fin août, au moins 17 personnes avaient été tuées dans le sud du pays lorsqu'un car transportant des ouvriers travaillant sur le chantier d'une jetée a plongé dans la mer Noire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS