Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement yéménite et la coalition arabe antirebelles, qui affirmaient avoir "pacifié" Aden, ont subi mardi un sérieux revers dans cette ville. L'Etat islamique (EI) a revendiqué une série d'attentats suicides qui ont fait mardi 22 morts à Aden et à Sanaa.

Le Premier ministre Khaled Bahah ainsi que des membres de son gouvernement sont sortis indemnes d'une attaque spectaculaire contre leur hôtel à Aden (sud), touché tôt le matin par deux roquettes. Simultanément, deux autres sites, tenus par la coalition arabo-sunnite opérant au Yémen et dominée par les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite, ont été la cible de deux autres roquettes.

"Quinze soldats de la coalition et de la 'résistance' yéménite" ont été tués, a rapporté l'agence officielle des Emirats WAM. Elle a imputé l'attaque aux rebelles chiites Houthis et à leurs alliés, des militaires restés fidèles à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh.

Mais un peu plus tard, l'EI a revendiqué ces attaques dans un communiqué mis en ligne sur son site. Cette revendication parle d'attentats-suicide et contredit la version donnée par des responsables yéménites et la coalition arabe.

Le groupe affirme avoir tué "des dizaines" de personnes parmi les militaires de l'Arabie saoudite et des Emirats, les deux principaux piliers de la coalition arabe, intervenue fin mars au Yémen. Il met en ligne des photos des quatre kamikazes, auteurs des attentats, et une image d'un hôtel en feu.

Le gouvernement reste à Aden

"Le gouvernement restera à Aden", a martelé le ministre de la Jeunesse et des Sports Nayef al-Bakri. Il a précisé que les membres du cabinet, dont "certains ont été légèrement blessés, ont été déplacés vers un endroit sûr".

M. Bahah et son gouvernement se sont installés en septembre à Aden à leur retour de six mois d'exil en Arabie saoudite, intervenue en mars au Yémen à la tête d'une coalition militaire pour empêcher les Houthis de prendre le contrôle de l'ensemble du pays.

Aden, grande ville du sud, a subi d'importantes destructions lors des combats avec les Houthis qui l'ont occupée pendant plusieurs mois et le Premier ministre s'emploie à y normaliser la vie.

Attaque contre une mosquée

Dans la capitale Sanaa, un attentat suicide contre la mosquée Al Nour a fait sept morts. Dans un communiqué, l'EI précise que plusieurs dizaines de Houthis qui se préparaient à aller au front ont été tués ou blessés dans l'explosion.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS