Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les raids ont frappé le secteur densément peuplé d'al-Badou dans le centre-ville de Raqa (archives).

KEYSTONE/AP/HUSSEIN MALLA

(sda-ats)

Au moins 27 civils ont été tués dimanche dans des raids aériens de la coalition antidjihadistes dirigée par Washington sur une zone résidentielle de Raqa, fief du groupe Etat islamique en Syrie. Sept enfants figurent parmi les victimes.

Les raids "ont frappé le secteur densément peuplé d'al-Badou dans le centre-ville" de Raqa, a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La ville est la cible d'une offensive d'envergure d'une alliance arabo-kurde appuyée par les Etats-Unis.

L'OSDH avait recensé dimanche 17 morts, mais le bilan s'est alourdi après la découverte de cadavres sous les décombres. Ce bilan porte à 125 le nombre de civils tués depuis une semaine dans des frappes de la coalition sur Raqa, la "capitale" de l'EI en Syrie, d'après l'OSDH.

Chaque jour

"Il y a des civils tués chaque jour dans des raids de la coalition (...) Plus les combats se rapprochent du centre-ville densément peuplé, plus il y a des morts parmi les civils", a précisé M. Abdel Rahmane. L'ONU estime qu'il y a jusqu'à 25'000 civils pris au piège dans Raqa.

La coalition internationale dit prendre des mesures pour éviter les victimes civiles. Elle a toutefois reconnu être responsable de la mort de 624 civils dans des frappes depuis 2014, selon un bilan fourni début août. Certaines organisations estiment ce nombre largement sous-estimé.

Depuis leur entrée dans la ville début juin, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont chassé l'EI de près de 60% de la cité.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS