Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une voiture piégée a fait au moins 29 blessés dans la nuit de mercredi à jeudi au Caire, près d'un bâtiment de la Sécurité d'Etat et d'un tribunal. Cet attentat a été revendiqué par l'Etat islamique (EI).

Selon un communiqué mis en ligne sur Twitter, le mouvement djihadiste affirme que "des soldats de l'Etat islamique ont réussi à viser, à l'aide d'une voiture piégée, le bâtiment des services du renseignement en plein coeur du Caire". L'attaque était destinée à "venger des frères martyrs", a-t-il précisé.

L'explosion s'est produite dans le quartier de Choubra al Khaïma, dans la banlieue nord de la capitale égyptienne. Selon un commerçant du quartier, un homme a garé la voiture, qui a explosé peu après qu'il en soit sorti.

L'explosion, qui a fortement endommagé la façade du bâtiment de la Sécurité d'Etat, a été entendue dans plusieurs quartiers de la capitale. Six policiers figurent parmi les blessés, selon un porte-parole du ministère de la Santé.

La branche égyptienne de l'EI commet régulièrement des attentats et attaques commando visant les forces de l'ordre depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013 et réprime ses partisans. L'actuel chef de l'Etat, l'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al Sissi, s'est engagé à éradiquer les islamistes armés.

ATS