Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Au moins 40 combattants de l'EI tués dans un raid en Syrie

Au moins 40 djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont été tués dans une frappe aérienne en Syrie samedi, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Le Pentagone a de son côté annoncé avoir éliminé un leader d'Al-Qaïda au nord du pays.

Un convoi de 16 véhicules de l'EI a été bombardé par des avions non identifiés dans la province de Hama (centre), a indiqué dimanche l'OSDH, dont le siège est en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un large réseau de sources sur le terrain. Selon l'ONG, le convoi venait de quitter Raqa, bastion de l'EI dans le centre de la Syrie.

L'OSDH n'était pas en mesure dans l'immédiat de préciser si le raid avait été mené par l'armée de l'air syrienne ou par des avions russes. "Mais ils n'appartiennent pas à la coalition conduite par Washington", a assuré son directeur, Rami Abdel Rahmane.

Des corps carbonisés de combattants de l'EI gisaient sur les lieux, a-t-il ajouté.

L'armée de l'air syrienne mène des frappes quasi quotidiennes sur la campagne à l'est de la ville Hama, où l'EI maintient des positions.

La Russie, allié du régime du président Bachar al-Assad, mène depuis le 30 septembre des frappes sur ses adversaires. Les Etats-Unis eux ont pris la tête d'une coalition qui mène depuis un an des frappes aériennes contre l'EI en Syrie et en Irak.

Leader d'Al-Qaïda tué

Par ailleurs, le Pentagone a fait savoir plus tôt dimanche que le Saoudien Sanafi al-Nasr, chef du groupe Khorassan, une ramification d'Al-Qaïda, avait été tué le 15 octobre par un raid aérien américain dans le nord-ouest de la Syrie.

Cet homme avait mis notamment en place des itinéraires pour permettre aux djihadistes de se rendre du Pakistan en Syrie via la Turquie. Il jouait aussi un rôle important dans le financement du groupe, selon le département américain de la Défense.

En juillet dernier, le Pentagone avait annoncé le décès du prédécesseur de Nasr, Mouhssine al-Fadhli, tué par une frappe aérienne alors qu'il circulait près de Sarmada, également dans le nord-ouest de la Syrie.

Le groupe Khorassan est lui constitué de figures historiques du mouvement islamiste passées notamment par l'Afghanistan et le Pakistan. Le fait de savoir s'il est une branche du Front al-Nosra - Al-Qaïda en Syrie - ou une unité séparée n'est pas connu.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.