Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins quatre personnes, dont un reporter de télévision, ont été tuées dimanche dans l'explosion d'une bombe lors d'un rassemblement de milices chiites au Yémen, a rapporté l'agence officielle Saba. Et un colonel de l'armée a été assassiné.

Hamoud Hussein al Dharhani a été tué devant son domicile à Atak, dans la province de Chaboua, fief d'al-Qaïda dans le sud-est du Yémen, a annoncé le ministère de la Défense. Les autorités estiment que qu'al-Qaïda a tué entre 200 et 350 officiers de l'armée yéménite ces trois dernières années.

Et à Dhamar (sud de Sanaa), un reporter travaillant pour les milices chiites Ansarullah, aussi appelés houthis, et trois membres d'une police que ces milices ont créée, ont été tués dans une explosion et 25 autres personnes blessées, a indiqué Saba.

Le reporter a été identifié comme Khaled al-Washli, qui travaille pour al-Masirah TV, appartenant à la milice chiite. Cette dernière a confirmé la mort de son reporter sur sa page Facebook.

Selon Saba, la bombe a été découverte par des membres de cette milice dans un immeuble et elle a explosé au moment où ils tentaient de la désamorcer. Mais un responsable de sécurité à Dhamar a indiqué à l'AFP que l'engin avait été placé dans un véhicule, et affirmé que 27 personnes ont été blessées. Aucun bilan de source indépendante n'a pu encore être établi.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), a revendiqué l'attentat à la bombe dans un message publié sur des forums djihadistes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS