Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins cinq personnes, dont le kamikaze, ont été tuées lors d'un attentat à la voiture piégée dimanche aux abords de l'aéroport de Mogadiscio, la capitale somalienne, a indiqué la police à l'AFP. Des tirs ont ensuite été entendus.

"Une voiture piégée a explosé près de la zone d'Afisiyone. Les informations que nous avons parlent d'un kamikaze qui aurait jeté son véhicule bourré d'explosifs contre une camionnette", a déclaré Ahmed Adan, de la police somalienne.

"Nous avions des renseignements sur cette voiture piégée, nous la suivions (...), mais elle a explosé, et quatre civils ont été tués, ainsi que le kamikaze", a affirmé à la presse le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Yusuf.

Des témoins ont rapporté à l'AFP avoir vu des nuages de fumée s'élever au-dessus de la zone de l'attentat, et ont fait état de cinq véhicules détruits par l'explosion. "Il y a eu une énorme explosion. Les forces de sécurité ont bouclé la zone. Ils ont ouvert le feu pour disperser les gens alentour", a témoigné Ali Suleyman qui a assisté à la scène.

Attaques régulières

L'aéroport de Mogadiscio et ses alentours sont la cible régulière d'attaques perpétrées par les insurgés islamistes shebab, affiliés à al-Qaïda. Le quartier général de l'Amisom, la force de l'Union africaine déployée dans le pays, est notamment installé sur l'aéroport.

La Somalie est privée de gouvernement central effectif depuis la chute du régime autoritaire du président Siad Barre en 1991. Le pays est depuis en état permanent de guerre civile, livré aux milices de chefs de guerre, aux gangs criminels et aux groupes islamistes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS