Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le kamikaze a déclenché sa charge près d'une station-service de Jalalabad en Afghanistan qui a aussitôt pris feu et brûlé pendant plusieurs heures, l'incendie se propageant aux échoppes voisines et aux voitures garées.

KEYSTONE/EPA/GHULAMULLAH HABIBI

(sda-ats)

Un kamikaze s'est fait exploser mardi matin à proximité d'une station service dans l'est de l'Afghanistan, tuant essentiellement des civils dans l'incendie qui s'en est ensuivi. Il ciblait les forces gouvernementales.

Au moins douze personnes ont péri dont au moins dix civils dans cet attentat perpétré dans les faubourgs de Jalalabad contre un véhicule du NDS, les services de renseignements afghans. L'attaque a été revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique.

Outre les douze personnes tuées, cinq personnes ont été également grièvement brûlées a précisé le Dr Najibullah Kamawal, directeur des services de santé de Jalalabad.

Le kamikaze s'est présenté à pied et a déclenché sa charge près d'une station-service qui a aussitôt pris feu et brûlé pendant plusieurs heures. L'incendie s'est propagé aux échoppes voisines et aux voitures garées, a rapporté Attaullah Khogyani, porte-parole du gouverneur provincial.

"Enorme boule de feu"

"J'ai vu une énorme boule de feu qui a littéralement projeté les gens. Certains étaient en feu. L'incendie a duré des heures avant d'être maîtrisé", a précisé un témoin de la scène, Esmatullah.

L'attaque s'est produite vers 10h00 du matin (8h30 en Suisse). Il a fallu plusieurs heures et que les flammes soient à peu près éteintes pour établir un premier bilan du désastre.

Sur la messagerie cryptée Telegram, l'organe de propagande de l'EI a rapporté l'attentat en précisant que "le kamikaze qui portait une veste d'explosifs a frappé un rassemblement des services de renseignements afghans". Le chef de la police provinciale Ghulam Sanayee Estanakzai a confirmé qu'il s'agissait bien d'hommes du NDS.

Jalalabad est la capitale du Nangarhar, province montagneuse de l'Est frontalière du Pakistan, qui abrite talibans et combattants de l'EI. La pression exercée ces derniers mois par les forces afghanes appuyées par l'armée américaine, agissant au nom de la lutte contre le terrorisme, a permis récemment de déloger l'EI de trois districts passés sous son contrôle ces deux dernières années - Kot, Achin et Deh Bala.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS