Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'explosion a visé un pick-up de la police devant les bureaux de l'Inspecteur général à Quetta.

KEYSTONE/EPA/FAYYAZ AHMAD

(sda-ats)

Au moins onze personnes ont eté tuées vendredi dans un attentat suicide à Quetta, chef-lieu de la province du Baloutchistan dans le sud-ouest du Pakistan. Un kamikaze a fait exploser sa voiture à un checkpoint près des bureaux de l'inspecteur général de la police.

L'explosion a également fait une vingtaine de blessés, a déclaré à l'AFP le docteur Fareed Ahmed, médecin en chef de l'hôpital civil de Quetta. "Parmi les victimes, quatre policiers ont été tués, et trois blessés sont dans un état critique", a-t-il ajouté.

La police a précisé que la nature de l'explosion n'était pas encore connue avec certitude, tout en indiquant qu'un de ses véhicules avait été visé. "L'explosion a visé un pick-up de la police devant les bureaux de l'Inspecteur général. Une moto a également été détruite", a indiqué un haut responsable policier, Mohammed Tariq.

"Il est possible que les assaillants ont voulu pénétrer dans la caserne qui est située à proximité", a précisé Anwar ul-Haq Kakar, porte-parole du gouvernement provincial.

Des décennies de violences

Le Pakistan fait face depuis plus d'une décennie à des groupes armés séparatistes et islamistes au Baloutchistan. Des centaines de soldats et d'insurgés ont péri dans les affrontements. Cette province frontalière de l'Iran et de l'Afghanistan est la plus vaste du Pakistan, mais ses sept millions d'habitants se plaignent d'être marginalisés et spoliés de leurs ressources gazières et minières.

Des opérations militaires et de développement ont permis de faire nettement diminuer les violences ces dernières années, mais des attentats meurtriers s'y produisent toujours sporadiquement.

La région est stratégique, car c'est là que débouche le corridor économique sino-pakistanais (CPEC), un ambitieux projet de liaison routière, énergétique et de télécommunications ralliant la Chine à la mer d'Arabie via le port en eaux profondes de Gwadar au Baloutchistan.

La Chine a annoncé plus de 50 milliards de dollars d'investissements dans le cadre du CPEC, sur lequel le Pakistan compte pour atteindre ses objectifs de croissance.

ATS