Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De fortes pluies se sont abattues vendredi sur la Ligurie, dans le nord-ouest de l'Italie. Elles ont fait au moins sept morts dont deux enfants, rapportent les pompiers. Gênes a été particulièrement touchée.

Des images diffusées à la télévision montrent des voitures en train de flotter et des habitants de Gênes marchant avec de l'eau jusqu'aux genoux. Les autorités ont jugé la situation "extrêmement sérieuse".

La semaine dernière, le gouvernement italien avait décrété l'état d'urgence en Ligurie et en Toscane, à la suite de pluies diluviennes qui ont causé la mort d'au moins dix personnes. Samedi, de fortes pluies sont encore attendues en Ligurie, mais aussi au Piémont et au Val d'Aoste (nord-ouest).

Tragédie "imprévisible"

"C'est une tragédie qui était complètement imprévisible", a estimé le maire de Gênes, Marta Vicenzi, en dépit de l'alerte météo lancée ces derniers jours. Les pompiers sont intervenus dans différents quartiers de Gênes, évacuant des dizaines de personnes. Ils ont également coupé l'alimentation en gaz et électricité dans les quartiers les plus touchés.

La protection civile a recommandé à la population de Gênes de monter aux étages supérieurs des habitations et de s'éloigner des torrents qui traversent la ville. Elle a établi par ailleurs une cellule de crise dans la préfecture.

Les autorités locales ont décidé que les écoles resteront fermées samedi tandis que la société italienne des autoroutes a déconseillé aux voyageurs de se diriger vers Gênes.

ATS