Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lors d'une rencontre à Abuja, la lauréate du prix Nobel de la Paix Malala Yousafzaï, a proposé au président nigérian par intérim Yemi Osinbajo de "déclarer l'état d'urgence dans l'éducation, car l'éducation des filles et des garçons nigérians est vraiment importante".

KEYSTONE/AP/AZEEZ AKUNLEYAN

(sda-ats)

Malala Yousafzaï, en visite au Nigeria, a rencontré lundi des lycéennes de Chibok, libérées des mains de Boko Haram. La lauréate du prix Nobel de la Paix a appelé à la mise en place d'un plan d'"urgence" pour l'éducation dans ce pays.

Lors d'une rencontre à Abuja, la jeune icône de l'éducation des filles, a proposé au président nigérian Yemi Osinbajo de "déclarer l'état d'urgence dans l'éducation, car l'éducation des filles et des garçons nigérians est vraiment importante".

"Le gouvernement fédéral, les gouvernements locaux et des Etats (fédérés) devraient tous s'unir en ce sens", a dit Malala à la presse après sa réunion avec Yemi Osinbajo. Ce dernier assure l'intérim de la présidence en l'absence du président Muhammadu Buhari, soigné à Londres depuis le 7 mai. D'après la jeune fille, Yemi Osinbajo a réagi "de manière positive" à sa suggestion.

Selon l'Unicef, quelque 10,5 millions d'enfants ne vont pas à l'école au Nigeria et 60% d'entre eux sont des filles.

Toujours en otage

Au cours de sa visite au Nigeria, Malala a également rencontré certaines des 106 lycéennes de Chibok qui ont été libérées de la captivité dans laquelle les maintenait le groupe djihadiste Boko Haram depuis avril 2014.

"Je suis très heureuse de voir qu'elles vont retrouver leurs foyers et leurs familles et qu'elles puissent reprendre les études", a déclaré Malala, qui s'est mobilisée dès l'été 2014 pour leur libération. A l'heure actuelle, 113 lycéennes de Chibok sont toujours retenues en otage par Boko Haram.

Malala, 20 ans, a terminé début juillet sa scolarité dans un lycée de Birmingham, en Grande-Bretagne. Elle y avait trouvé refuge avec sa famille en 2012 après avoir été grièvement blessée par les talibans au Pakistan, son pays d'origine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS