Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Italie n'a enregistré aucune arrivée de migrants en provenance de Libye et d'Egypte depuis jeudi dernier, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). La situation s'envenime en revanche à la frontière entre la Grèce et la Macédoine.

Les mauvaises conditions météorologiques et les tempêtes automnales expliquent le recul des arrivées en Italie, a expliqué mardi à Genève l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Parfois, aucune arrivée n'intervient sur plus d'une semaine, selon un porte-parole. Mais il faut s'attendre à des milliers de nouveaux migrants en quelques jours lorsque les conditions s'améliorent.

De 5342 nouveaux migrants durant les trois premières semaines d'octobre, le chiffre est passé à 1708 migrants secourus en mer durant la même période en novembre.

"La grande différence par rapport à l'année dernière est le changement dans les nationalités de migrants. La plupart des Syriens ne viennent plus en Italie, parce qu'ils atteignent essentiellement l'Europe par la Grèce", souligne le porte-parole de l'OIM en Italie, Flavio Di Giacomo.

Sur ce front, des manifestations de protestation ont été lancées à la frontière entre la Grèce et la Macédoine, où quelque 1000 personnes sont bloquées, a indiqué le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR). Les autorités ne laissent passer que les Syriens, les Irakiens et les Afghans, comme à la frontière entre la Macédoine et la Serbie. Le HCR répète sa préoccupation après ces mesures restrictives.

Plus de 850'000 migrants et plus de 3500 tués

Une soixantaine de personnes ont entamé une grève de la faim et 11 autres se sont cousu la bouche. Environ 150 migrants sont volontairement retournés à Athènes, où ils peuvent demander l'asile. Ces derniers jours, moins de migrants ont été enregistrés en Grèce, dont par exemple un peu plus de 630 dimanche. L'OIM a évoqué notamment des exercices de patrouille turques.

Selon le gouvernement macédonien, plus de 6200 Iraniens ont été enregistrés depuis le début de l'année et jusqu'à dimanche dernier. Les Pakistanais étaient plus de 5400, les Palestiniens plus de 2000. Ils sont toutefois moins nombreux que les Syriens, dont près de 168'000 sont arrivés, les Afghans qui ont été quelque 63'000 et les Irakiens.

Sur cette période, 858'805 migrants ont franchi la Méditerranée et 3548 sont décédées lors de leur traversée, selon l'OIM. Parmi elles, 712 159 se sont tournées vers la Grèce, 142 695 personnes vers l'Italie, 3845 vers l'Espagne et 106 vers Malte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS