Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse n'a pas eu l'ombre d'une chance lors de la finale de l'Euro M17 des filles à Reykjavik. Les Suissesses se sont inclinées 5-2 devant l'Espagne.

La formation de Monica di Fonzo a creusé sa propre tombe. Les Suissesses ont, en effet, concédé deux autogoals lors de cette finale face à "La Rojita" qui a eu le bonheur d'ouvrir le score à la 6e minute par sa meilleure réalisatrice Luisa Garcia. A la 13e minute, cette même Garcia était à l'origine du 2-0 avec cette reprise de la tête que la malheureuse Luisa Felder (Young Boys) déviait dans ses propres filets. L'Espagne marquait le 3-0 à la 50e sur un nouvel autogoal des Suissesses. Il était cette fois commis par la capitaine Naomi Mégroz (GC). Le manque d'assurance de Nadja Furrer (GC) dans la cage lors de cette finale explique en partie la fébrilité des arrières.

Venu en Islande assister à cette finale, le président de l'ASF Peter Gilliéron a pu applaudir aux deux buts des Suissesses, le 3-1 de Géraldine Reuteler (Lucerne) et le 4-2 d'Amira Arfaoui (YB), la joueuse qui avait inscrit le goal de la qualification en demi-finale contre l'Allemagne.

Face à l'Espagne qui s'impose pour la troisième fois dans cet Euro M17, les joueuses de Monica di Fonzo ne peuvent pas vraiment nourrir de regrets. Il y avait une trop grande différence entre les deux équipes. La conquête d'un troisième titre majeur dans l'histoire des sélections suisses juniors après l'or des garçons à l'Euro M17 en 2002 et à la Coupe du monde M17 en 2009 était un objectif trop élevé.

ATS