Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Augmentation de capital écartée à Crans-Montana (VS)

Les remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona (CMA) ont annulé l'assemblée générale extraordinaire prévue le 6 décembre.

KEYSTONE/ANDREE-NOELLE POT

(sda-ats)

En s'engageant à racheter une société, le milliardaire tchèque Radovan Vitek injecte 35 millions de francs environ dans les remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona (CMA). L'assainissement et l'assemblée extraordinaire prévus sont donc annulés.

Radovan Vitek possède au travers de son groupe CPI (Czech Property Investment) 85% du capital-actions de la société CMA. En 2016, il avait vendu à cette dernière pour un coût d'environ 35 millions de francs une société qui lui appartient et qui gère les parkings et les restaurants de la station.

La valeur de cette société aurait été largement surévaluée, plongeant les remontées mécaniques dans des difficultés financières et provoquant d'importantes tensions avec les communes de la région. Le conseil d'administration de CMA a alors lancé un programme d'assainissement prévoyant une dévaluation des actions puis une augmentation de capital de 50 millions de francs.

A cet effet, une assemblée générale extraordinaire était prévue le 6 décembre. Mais dans l'intervalle, un accord a été trouvé: Radovan Vitek s'est engagé à racheter CMA Immobilier au prix qu'il l'avait vendue il y a deux ans.

Montant à verser d'ici au 10 décembre

Cette semaine, les présidents des communes de Crans-Montana, Icogne et Lens ont indiqué dans un communiqué être "en possession d'un contrat de vente signé". Si ce dernier est "dûment exécuté, il permettra d'assainir la société CMA, mettant un terme à deux années de négociation", ont-ils souligné.

Si le montant est bien versé d'ici au 10 décembre, les conseillers communaux renonceront "au dépôt d'actions civiles, étant donné que le dommage serait ainsi réparé". CMA a annulé le plan d'assainissement et l'assemblée générale extraordinaire qui est remplacée par une séance d'information publique sur le thème "L'avenir de CMA".

De son côté, le ministère public valaisan poursuit son instruction préliminaire sur la transaction de 2016. Des infractions pénales sont suspectées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.